Vous êtes ici : Accueil > Présentation
  • Présentation

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Laboratoire dynamiques sociales et recomposition des espace

     

    Site du LADYSS

     

    L’UMR Ladyss « Dynamiques sociales et recomposition des espaces » est un laboratoire pluridisciplinaire associant deux disciplines principales, la géographie et la sociologie et quatre sites. Elle est contractualisée avec quatre universités – Paris 1, Paris 7, Paris 8 et Paris X Nanterre (université de tutelle), et rattachée à deux sections du Comité national de la recherche scientifique, la section 39, « Espaces, Territoires, Sociétés » (section principale), et la section 36 « Normes et Règles ». Sa direction est assurée depuis le 1er Janvier 2003 par un sociologue, Jean-Paul Billaud, directeur, et par un architecte, Frédéric Pousin, directeur adjoint depuis 2006.

     

    Le laboratoire consacre ses travaux à l’étude des processus et formes actuels de recompositions sociales et spatiales en rapport avec la mondialisation et les problèmes d’environnement. Mieux relier ces processus et leurs différentes composantes, en combinant les approches et les points de vue disciplinaires et à travers la confrontation d’analyses menées à différents niveaux et différentes échelles et dans des contextes territoriaux diversifiés, représente l’objectif d’un projet qui s’inscrit d’emblée dans le mouvement de décloisonnement sémantique et thématique qui traverse les sciences sociales.

     

    Sur le plan méthodologique, plusieurs démarches complémentaires sont mobilisées pour appréhender la complexité des interactions en jeu dans les dynamiques étudiées : des études localisées et plutôt qualitatives, privilégiant l’entrée par les acteurs collectifs et individuels, et les rapports entre la matérialité et l’immatérialité des territoires, sans exclusive pour des analyses plus globales et quantitatives mobilisant des catégories d’indicateurs construits à partir des recherches réalisées ; le recours à la méthode comparative et le regroupement de chercheurs autour de problématiques et de thématiques bien ciblées permettant le développement de programmes interdisciplinaires.

     

    Pour réaliser son projet, le LADYSS peut se prévaloir de compétences disciplinaires variées (géographie, biogéographie, sociologie, anthropologie, architecture urbanisme, géopolitique, droit, philosophie etc.) et de fortes compétences sur la France et l’Europe, alliées à un large éventail de terrains de recherche (Asie, Maghreb, Brésil etc.), mais aussi d’une longue expérience de recherche dans le champ du rural et de l’urbain et sur des questions liées à l’aménagement.

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page